ACPALogo2007-F-side.png

L'Association des administrations portuaires canadiennes (AAPC) et le Port de Toronto ont le plaisir de vous inviter à la 62e édition de la conférence et de l'assemblée générale annuelles, qui auront lieu du 28 septembre au 1er octobre 2020 au Marriott Delta, à Toronto (Ontario). Cette année, l'événement rassemblera plus de 200 délégués des administrations portuaires canadiennes et membres des communautés maritimes du Canada de l'Ontario et de partout au pays.

Notre rassemblement annuel se déroulera sous le thème significatif et opportun de la « durabilité ». Nous y aborderons des moyens de trouver un juste équilibre entre les activités économiques et durables et nous examinerons de plus près le croisement de l'environnement et des affaires, alors que nous regardons vers l'avenir de l'industrie maritime.

Le programme offrira aux délégués des occasions stimulantes de se rassembler, d'apprendre, de faire des découvertes et d'établir des liens dans le cadre de conversations passionnées, de discours principaux, d'allocutions de conférenciers de l'industrie et de débats dynamiques.

Joignez-vous à vos pairs lors de cette importante conférence. Nous sommes impatients de vous accueillir à Toronto à l'automne 2020.

C'est un rendez-vous en septembre!

 Wendy-Sign-(1).png

Wendy M. Zatylny
Présidente
AAPC


GW.jpg
Geoffrey Wilson
Directeur général
PortsToronto

Détails de l'événement
Dates :            Du 28 septembre au 1er octobre 2020
Lieu :              Delta Hotels by Marriott Toronto                                                                                                   75, Lower Simcoe Street, Toronto (Ontario) M5J 3A6

graphic-port.jpg



Port de Toronto

Le Port de Toronto se trouve sur la rive nord-ouest du lac Ontario. Servant principalement d’installation pour les marchandises en vrac, il jouit d’un emplacement unique à seulement quelques minutes du centre-ville de Toronto. Les marchandises qui transitent par le port viennent du monde entier, de pays aussi lointains que l’Allemagne, la Turquie, l’Australie ou l’Amérique du Sud, mais aussi du reste de l’Amérique du Nord.

En 2018, 2 179 795 tonnes de marchandises ont transité par le Port de Toronto – c’est encore plus qu’en 2017, qui avait pourtant été une année record pour le Port.  Des cargaisons de sucre, de sel de voirie, de ciment, d’agrégats et d’acier ont été débarquées directement au cœur de la ville par 178 navires. Au total, 69 281 tonnes de produits en acier (barres d’armature, acier marchand, tôles d’acier, acier en bobine, etc.) ont été déchargées au port. C’est la première fois en 20 ans qu’une si grande quantité d’acier transite par nos installations portuaires. En outre, 14 391 tonnes de marchandises ont été entreposées au port, un record depuis 2011.  Le volume des importations de ciment est resté élevé (plus de 610 400 tonnes), et le volume des expéditions de pierres, d’agrégats et de sable a continué d’augmenter : il s’élevait à 189 133 tonnes à la fin de l’année. Les volumes des importations de sel et de sucre (respectivement 735 948 et 560 625 tonnes) sont quant à eux restés comparables à ceux de 2017.
PortsToronto détient et exploite également la propriété située au 8, avenue Unwin, où se trouvent les terminaux maritimes. Cette installation de 52 acres appartenant à PortsToronto comprend plus de 100 000 pieds carrés d’espace d’entreposage, ainsi qu’une zone de regroupement pavée de plus de 20 acres. Vaste espace stratégiquement situé à quelques minutes du cœur du centre-ville de Toronto, le port est naturellement bien placé pour répondre aux divers besoins propres au transport maritime et aux chaînes d’approvisionnement. En effet, compte tenu de l’emplacement du port, les cargaisons de sucre, de sel, de ciment et d’acier n’ont que quelques kilomètres à parcourir pour atteindre leur destination finale.

Outre son incidence économique, l’augmentation du volume des importations transitant par le port a également une incidence positive sur l’environnement ainsi que sur la congestion routière : en effet, environ 2,2 millions de tonnes de marchandises ont été livrées par navire, ce qui a permis de retirer approximativement 54 000 camions de 40 tonnes des routes et autoroutes déjà congestionnées de Toronto.

Rapport-annuel-2018-de-PortsToronto-22.jpg